À propos…

portrait-praticien-shiatsu

Votre parcours ?

Eh bien, après une première vie professionnelle comme infographiste, puis parmi les professionnels du bois, j’ai de nouveau ressenti le besoin et l’envie de faire autre chose, tout en lui donnant plus de sens.

Heureuse coïncidence… mais aussi d’esprit curieux, je me suis naturellement orienté vers le shiatsu, discipline que j’ai eu l’occasion de découvrir fortuitement au début des années 2000.

Effectivement, la graine plantée à cette époque a pris son temps pour germer et s’épanouir tranquillement…

En tout cas, ce fût l’occasion pour moi d’élargir mon horizon à une approche orientale du soin. Et j’ai découvert que le shiatsu, comme je suppose, beaucoup de thérapies manuelles, est aussi un éternel apprentissage de soi.

Mais encore…

D’autre part, l’enseignement du shiatsu nous invite à comprendre que la douleur, la souffrance, la maladie sont la plupart du temps un message du corps. En effet, sauf cas particulier, par exemple un coup, la douleur ne survient pas par hasard, et il ne suffit pas toujours de tenter de la faire disparaître.

Ainsi, l’objectif du shiatsu n’est pas tant d’essayer d’éradiquer le symptôme que d’essayer de remonter à la cause. C’est une approche holistique, qui prend l’être dans sa globalité. Cette approche m’a séduit.

Par ailleurs, je me suis souvent interrogé sur ce que ce couple inséparable, esprit et corps, possède comme ressources insoupçonnées notamment dans le maintien et la restauration de la santé. Et je me questionne toujours à ce sujet.

Que dire de plus ?

Eh bien, que j’ai toujours eu une certaine appétence pour les médecines dites « alternatives » et pour les arts martiaux en général. Je continue d’ailleurs à pratiquer régulièrement à titre personnel le Tai chi et le Qi Gong.

Et aussi, parce que j’estime que l’alimentation est un élément essentiel de la vie et du bien-être, je dois dire que depuis plusieurs années j’y suis beaucoup plus attentif.

D’ailleurs la Médecine traditionnelle chinoise nous fait bien entendre que c’est l’un des piliers de la santé.

Puis, pour conclure, c’est une pratique de soin qui me convient puisqu’à travers la relation essentielle à l’autre, elle me permet, à l’instar des arts martiaux, de maintenir mon propre équilibre et mettre ainsi mon énergie au service de votre santé.

Et aujourd’hui ?

Aujourd’hui, je suis prêt, si vous le souhaitez, à vous accompagner simplement et avec plaisir sur la voie de votre mieux-être.

Encore une chose, je précise que je ne suis pas un guérisseur, ni d’ailleurs un ostéopathe. Et Il n’y a pas non plus de de démarche mystique dans l’exercice de ma pratique.

Je travaille bien sûr dans le respect du code déontologique lié à l’exercice de cette profession. Je suis garant en particulier du secret professionnel et du respect  de l’intégrité physique et morale de la personne.

J’exerce dans un cadre légal avec assurance et protection juridique et dispose d’un numéro siret.

Je suis diplômé de l’école de Shiatsu Actéa Santé (cursus de 900 heures), dirigée par Rachel Caille. L’école est accréditée par le SPS (Syndicat Professionnel de Shiatsu).